L’organisme

Pour des artistes de feu
Par des artistes de feu

Mission

Développer et enseigner les meilleurs standards de sécurité en matière d’arts de feu en accord avec les règlementations locales.

Permettre aux artistes de feu et aux troupes de tous niveaux de se développer en toute sécurité et les aider à atteindre leurs pleins potentiels.

Être la porte d’entrée légale pour toute personne désirant apprendre les arts du feu quelle que soit sa condition sociale.

Appuyer et aider les organismes communautaires.

Vision

Une société où les artistes de feu peuvent se développer en sécurité et vivre de leurs arts tout en contribuant à leur communauté.

Accomplissements

Soirées d'entraînement
200
Artistes formés
200
Spectacles
20
Accidents
0

PREMIER ENTRAÎNEMENT LÉGAL D'ARTS DE FEU OUVERT À TOUS AU QUÉBEC! 

Le 28 novembre 2016, GardeFeu organisait le tout premier entraînement légal d'art de feu ouvert aux artistes de tous niveaux, et ce, en collaboration avec Clowns Sans Frontières, PurFX et la TOHU. Cette première dans l'histoire du Québec était le fruit de plusieurs années de travail et allait devenir le rendez-vous hebdomadaire de bien des artistes.

PREMIÈRE ARTISTE AMATEUR À ENTRER DANS LE MONDE DES ARTS DE FEU PAR UN ACCÈS LÉGAL AU QUÉBEC!

Saviez-vous qu'auparavant, bon nombre d'artistes de feu montréalais devaient s'entraîner en cachette dans des lieux souvent insalubres?

Par l'organisation de ses entraînements, GardeFeu a pu offrir une porte d'entrée légale et sécuritaire aux artistes de feu de la relève. Cette artiste, dans la photographie ci-haut, est la toute première à entrer dans le monde des arts de feu de façon légale et sécuritaire grâce à nos événements, c'était le 14 juin 2017.

Équipe

Conseil d’administration

  • Patrick Lagacé, président

  • Joannie Olivier, vice-président

  • Sarah Guilbault, secrétaire

  • Marc-Antoine Savard, trésorier

Directeur général

  • Patrick Lagacé​

Directrice générale adjointe

  • Joannie Olivier

Adjointe administrative

  • Geneviève Gagné

Coordonatrice

  • Ann-Lory Fay

Travailleur social

  • Hugo St-Laurent

Comité sécurité et formation

  • Alexandre Tanguay, pompier préventioniste

  • Dr Andrew Bui-Nguyen, médecin

  • Anouk Desjardins, infirmière

  • Patrick Lagacé, formateur

Comité recommandation d’artistes

  • Sonia Legault

  • Joannie Olivier

Médias

Postes à combler

Le personnel de GardeFeu est exclusivement bénévole

Il n’y a aucun poste ouvert en ce moment

Mot du président

Il y a encore peu de temps, il était de facto impossible pour un artiste de feu de s’entraîner légalement à Montréal. Les artistes de feu de tous calibres, même ceux performant dans des grands festivals montréalais devant des milliers de spectateurs, devaient s’entraîner et répéter clandestinement dans des lieux souvent insalubres.

Ce besoin d’entraînement sécuritaire et légal est à la racine même de GardeFeu. Créé par des artistes de feu, pour des artistes de feu, en collaboration avec le service de sécurité incendie de Montréal et nos partenaires. GardeFeu est maintenant un incontournable dans l’univers des arts du feu. Nous avons réalisé le premier entraînement d’art de feu libre à tous et légal dans l’histoire du Québec et nous avons de quoi en être très fier!

Nous sommes devenus la porte d’entrée sécuritaire et légale dans le monde des arts du feu.

Ce statut renforce d’autant plus l’importance de notre travail sur le protocole GardeFeu, l’importance de la qualité de nos formations et l’importance de la disponibilité de nos entraînements pour aider les artistes. Nous nous devons aussi de faire rayonner nos artistes d’ici en les mettant en valeur. Sans oublier l’importance de renforcer la voix des arts du feu dans le milieu circassien et politique.

Ces objectifs seraient impossibles à réaliser sans l’aide d’une équipe de bénévoles dévoués que je considère tout simplement inestimables. Les défis qui nous attendent sont nombreux, mais tellement stimulants!

Les arts du feu peuvent enfin sortir de l’ombre et briller comme ils le font si bien!

Patrick Lagacé

Collaborateurs

Crédit photo: Hugo St-Laurent